Finistère

COURT MÉTRAGE

<

Le narrateur parle tel Fauve ≠
dans son vieux camping-car.
S‘interrogeant sur sa solitude.





Mélancholie bretonne matinale.
Cet air marin pue le désespoir.
Comme ses petites vagues qui se cassent.
J’ai failli me noyer, deux, trois fois.
Il faut que je fasse du sport.
Trop de beurre dans ce kouign amann.
Trop de solitude avec mes crêpes au réveil.
Brut le cidre s’il vous plait.

Tenter de s’évader à deux en camping-car.
Partout des grands blonds en chaussettes.
Les petits chevalins courent.
Oui tu coures sur les galets.
Avec ton duvet ridicule.
Tu te dandines.
Comme un parisien avec ton ciré Guy Cotten.

Tu joues avec les galets.
Tu fais de la musique.
En marchant tes pas sur le sable.
Mais moi j’ai pris froid moi.
Ouai, tu marches, tu marches.
Encore et encore.
Tu bois du Cacolac au réveil.

Mais où sont les touristes?
Hein?
Ils sont où les touristes...


2015